Laque par Shinji Goto
Profile
Né en 1971 à Yamagata. Habite à Fujisawa dans la préfecture de Kanagawa. Entre dans une école professionnelle de dessin après avoir travaillé dans une entreprise d’électricité. Entre dans une agence de publicité et est en charge de rédaction d’un magasine d’informations pendant plus que dix ans. Quitte sa vie de salarié pour un travail dans la menuiserie auquel il se consacre. Travaille chez Maruhito à Yokohama comme artisan de meuble pendant 5 ans. En 2007, apprend l’artisanat de laques chez Toshiki Ozono qui est artisan de laque sculptées, Kamakurabori. En 2010, fonde un studio appelé Goto Shitsugei. En 2014, obtient la reconnaissance de Kamakurabori au niveau national.
À propos de Goto-shitsugei
Le studio est situé à Fujisawa dans la préfecture de Kanagawa.Il laque Kamakurabori et il fabrique des bois laqués originels. Il fabrique également des meubles.
L'attachement et le soin apporté à ses créations
Les laques s’appelle « japonais » en anglais. Les japonais les utilisent depuis la période de Jomon,il y a 9000 ans. Il est étonnant de constater que la technique de laquer existaient déjà à cette période. La laque est la résine issue du latex. En séchant, celle-ci forme un revêtement. La résine ou le latex du laquier a de bonnes qualités adhésives et un teint brillant magnifique.
La laque est fabriquée à la main, avec une technique similaire à celle utilisée durant la période de Jomon. Il est très important de sentir la matière naturelle au toucher lors de la fabrication. De ce fait, une fabrication industrielle de la laque, même avec l’aide des technologies de point, ne paraît pas envisageable.
Il pense que le laquage resemble à l’agriculture. Il doit changer le table pour le travail manuel selon la saison et le temps. Il doit tenir compte de la température et de la humilité, donc il fait souvent ses plans de laquer en consultant les prévisions météorologiques. On dit que les lèvres sont la partie la plus sensible du corps, alors les japonaise de l’anciens temps utilisaient la laque pour fabriquer de la vaisselle. Parce qu’ils étaient ensorcelés par la sensation agréable et chaleureuse que celle-là procurait au contact des lèvres. Il produit de la vaisselle en mettant de l’importance dans la forme et dans la sensation du toucher que tous les gens trouvent agréable. Il accord également de l’importance à faire en sorte qu’elle soit facile à laver puisque conçue pour être utilisée quotidiennement. Il dessine les bols avec une frontières arrondie entre le corps et pied, de tel sort que la poussière ne puisse s’accumuler sur le bords de la partie inférieure.
Contrairement au procédé classique qui consiste à saupoudrer la poudre à polir,il procéde différemment en apposant la laque en de nombreuses couches. Il procéde de cette manière puisqu’il le semble que cela permet d’accroître la résistance du produit. Pour la couche finale, il utilise la technique du saupoudrage. Il crée ses produits et innove toujours de sorte à ce que les clients puisse les utiliser quotidiennement sans crainte de les abimer. Ensuite, l’impression d’élégance pour la finition mat peut-être obtenu par pulvérisation de poudre. La laque est réparable quand elle s’abime.La laque utilisée peut être recyclée pour faire l’engrais, puisqu’ elle est naturelle à 100%.
Puis, les outils sont très importants pour les artisans. Le pinceau à laquer est fait avec de la chevelure de femmes.On dit que les cheveux longues et noirs sont le plus appropriés pour ceux-la. Mais, presque toutes les femmes se font faire une permanente récemment, donc les pinceaux fait avec des cheveu sont rares. Le nombre d’artisans qui les fabriquent a fortement diminué. Il a besoin d’une grande variété de pinceaux selon le processus de laquer et selon couleur. Au cas oú on aurait beaucoup à les employer, on extrait la brosse(du manche) en les taillant comme on le fait pour les crayons. Il fabrique les spatules pour pétrir et préparer la laque soi-même. Il pense que pour les artisans, il faut savoir manier les outils avec précaution et les entretenir.





La particularité des produits
Ils reflètent l’image de l’élégance de par leur finition mat. Pour les laques de couleur caramel et rouge, on pulvérise de la poudre d’oxyde de fer. Les japonais les utilisaient depuis la période Jomon.
L’oxyde de fer a pour effet de protèger des insectes et la pourriture. Pour les laques de couleur noir,on applique des poudres mélangées de charbon qu’on peut manger.
Comme le charbon actif est un excellent adsorbant, il a un effet de désintoxication dans la médecine chinoise.